➊ La vie secrète de la caissière du super

Chanté : Ça fait trois heures que je glande devant l’hypermarché de la rue Delambre, je suis foutu…

Il est quelle heure déjà ? il est 18h !! Oh la je suis gelé,  gelé, ça caille.

J’espère qu‘elle va sortir bientôt, que je ne me suis pas trompé dans ces putains d’horaires. J’ai payé assez cher pour savoir.

Ah !!! Je crois que c’est elle ! Ah oui c’est elle, elle vient vers moi, qu’est-ce que je fais ?

Elle ne m’a pas vu, qu’est-ce qu’elle est belle ! La caicaicaicaissière, la caissière du super, elle est vraiment super… Bon, bon allez je la suis !

Je sais c’est dingue mais je saurais où elle habite, je pourrais peut être lui envoyer des fleurs

de la part d’un aspirateur amonyme, enfin un admirateur anonyme…

Qui vous aime en secret…

Qui est fou de vous…

Non ça c’est trop !

Merde elle prend le métro.

La première fois que je l’ai vu c’était en août dernier, il n’y avait plus personne en ville.

Du coup je retournais chaque jour à l’hypermarché, toutes les conneries que j’ai acheté mais je lui ai jamais parlé. Quel imbécile heureux !

Ou malheureux plutôt !

En tout cas elle m’a toujours fait des fabuleux sourires, des grands sourires sublimes… Bon ça fait deux changements, je ferais un bon détective privé ! Quel mystère, quelle énigme…

La vie secrète des caissières de super par Arthur H.

Non, « la vie extraordinaire et tragique de la plus belle caissière de l’hyper », c’est un peu long quand même comme titre ! Ah elle descend ! On sort du métro. Putain on est dans le 16ème arrondissement !

    Je la suis dans cette rue déserte, succession de petites maisons chics. Ou la ! Lamborghini… Ca c’est une Bentley…

Ah voilà ! Incroyable, incroyable, elle entre dans un petit hôtel particulier du 16ème, les lumières s’allument au premier et dernier étage. Ça c’est dingue, dingue, qu’est-ce qu’elle fout là ?

Qu’est-ce qu’elle fout là ? …

Bon maintenant que je suis là, je ne vais pas rester comme un con.

Faut faire quelque chose, je suis un homme d’action après tout !

Je sonne, je sonne et je lui avoue tout. Si elle me rembarre c’est pas grave, je serais triste mais je passerais à autre chose, je vais pas mourir de ridicule.

De toute façon je suis déjà mort là !

Ding dong ding dong

Putain j’ai le cœur qui bat et la main qui tremble. Personne, personne répond

Ding dong ding dong

Je re-sonne, toujours rien. Il y a une poignée à l’ancienne. Ouh là… c’est ouvert !

Je suis vraiment nigaud nigaud. Bon j’entre, allez j’entre. Putain c’est sublime ici !

Maintenant que je suis là, il faut y aller à fond, je monte l’escalier, il est énorme cet escalier

Fuck c’est exactement l’escalier de Boulevard du Crépuscule, une grande porte, Il y a quelqu’un ? Il y a quelqu’un ?

Elle : oui entrez !

J’entre, j’ai le cœur qui va exploser, elle est là devant moi dans cet immense salon, des peintures tout autour. Elle, dans une sublime robe rouge assise dans un fauteuil or, Louis 15 je dirais. Un pack de jus d’ananas posé sur une petite table.

Lui : Qu’est-ce que que vous faites là ?

Elle : Mais c’est chez moi mon cher Arthur

Lui : Vous… vous me connaissez ?

Elle : Bien sûr, ça fait des mois que je vous observe, vous êtes venus à ma caisse si souvent, alors je vous ai suivi moi aussi, c’est tout !

je ne dis rien, je peux vraiment rien dire

Elle : Mon mari est mort il y a deux ans, il était marchand d’art international, ou trafiquant d’art plutôt. Il a laissé une fortune, mais aussi des dettes, des contrats non respectés, des engagements avec des voleurs, des receleurs, alors je dois rembourser, je dois travailler Arthur !

Vous comprenez ?

Lui : Mais… mais vous êtes caissière !

Elle : Caissière est le travail le plus discret et le plus lucratif

Lui : Lucratif ? (Lucratif ? elle se fout de ma gueule ?)

Elle : Toutes les caissière sont très riches Arthur, et elles ont toutes quelque chose à cacher

Lui : à cacher ? les caissières cachent quelque chose ?

Elle : Vous ne saviez pas que caissière c’est la planque idéale ?

Lui : Non je ne savais pas

Elle : Eh bien c’est le cas de toutes mes collègues de travail

Lui : Vraiment ?

Elle : Oui, il y a une espionne américaine qui a déserté, il y a une Saoudienne qui a tué son mari, un prince richissime qui la battait, il y a aussi deux anciennes de Daech qui sont exfiltrées, hmmm Monsieur Arthur, vous ne savez pas grand chose, il faut que je vous initie, rapprochez vous, vous savez mon mari est mort depuis deux ans…

Lui : Deux ans ? c’est long…

Elle : Venez Arthur… plus près…

Lui : Oui tout ça est très surprenant…

Elle : Plus près, encore plus près

 


 

Lecture de statistique sur les revenus de caissière

Une étude de l’UNU-WIDER, institut mondial de l’UNU pour la recherche sur l’économie du développement (dépendant de l’ONU)1, datant de 2008, signale un écart gigantesque en ce qui concerne la répartition de la richesse mondiale, puisque :

-> 2 % des caissières de super détient 50 % du patrimoine des ménages,

Une étude du Crédit Suisse démontre qu’en 2013 :

-> 10% des caissières les plus fortunées détiennent 86% des actifs mondiaux
-> 1% des caissières de super les plus fortunées représentent à eux seules 46% des actifs mondiaux